30 décembre – Anissa

Pour l’homme-radiateur contre lequel me pelotonner tout l’hiver, il fallait le meilleur des équipements thermiques. Je veux ses bras autour de moi et sa chaleur qui m’irradie. Je veux la sécurité et le confort, les soirées câlines et les nuits réconfortantes. Si le cadeau semble pour lui, je ne m’oublie pas. Qu’il soit bien, et je serai au mieux. Comme ça que les couples fonctionnent, non ? Lui tout en laine polaire, ours blanc insensible au froid, chaudière étincelante, braise éternelle. Moi, en boule contre lui, à l’abri de tout et heureuse comme je ne pouvais espérer. Moi, son petit glaçon, sa fraîcheur, son courant d’air. Je fonds, il me recueille. Je m’évapore, il me retient. Je m’endors, il me berce. Et les soirées s’enchaînent, et les nuits se succèdent, et l’hiver passera et reviendront les soirées tièdes puis les nuits chaudes. Et l’été nous enveloppera. Pour toujours.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.