3 juillet – Thomas

Trois tranches de cornichon, ça vous change un sandwich. Plus, ça gâche tout, moins, ça manque de piquant. Mais vous faites quoi, du reste du cornichon, vous ? J’ai mis longtemps à trouver une solution qui me convienne. J’ai croqué le reste du cornichon à part du sandwich, je l’ai jeté, j’ai essayé de le garder, mais sans grand succès. Et puis, j’ai trouvé le cornichon prétranché. L’idée est pourtant simple, évidente quand on y pense. Juste à adapter le nombre de tranches à la taille du sandwich, et c’est tout. N’allez pas m’expliquer que c’est ridicule, qu’il y a des problèmes plus grave que celui-là. je le sais bien. Mais tout ce qui me libère l’esprit est bien venu. Et le cornichon en tranche m’aura fait énormément de bien, comme la mayonnaise en dosette. Si tous mes petits tracas pouvaient être résolus aussi facilement, je serais le plus heureux des hommes. D’ailleurs, si vous avez une solution pour mesurer les pâtes, je vous serai éternellement reconnaissant.

1 commentaire

  1. Comment vendre un cornichon qui a trop grossi ? Avec ce réchauffement climatique, la végétation plus rapide bouscule les habitudes de récoltes. Les cornichons grossissent vite. La vente en bocal se complique. Bonne idée, Thomas biologiste patentée et spécialiste en éco- conception, a l’idée de sortir son couteau « boîte à outil miracle », pour trancher le gros cornichon. Effectivement, oh miracle, il réussit à remettre 400 gr de cornichon dans son bocal et à proposer sur les rayons des magasins un produit qui plaît au consommateur. Bravo Thomas, il a montré qu’il n’est pas resté comme un cornichon devant ce problème : les entreprises agro-alimentaires sont contentes de toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.