28 décembre – Kenya

Le temps passé aux toilettes impose un minimum de confort, voire d’esthétique. Ce n’est évidemment pas ce dont on parle le plus lors des dîners, mais vous pouvez être sûr que c’est ce dont les invités discutent lorsqu’ils commentent leur soirée sur le chemin du retour. Non mais tu as vu comme ses toilettes sont bien tenues. On y mangerait. Et la décoration en est tout à fait ravissante. Dans le meilleur des cas. Et je tiens à ce que chez moi ce soit le cas. Rien ne me ferait plus honte que des remarques désobligeantes à ce propos. Bien la peine de soigner le contenu des assiettes ce que les convives retiennent de leur passage, c’est l’état lamentable de petits coins inhospitaliers. Propreté impeccable, couleurs choisies, papier moelleux et abattant confortable. C’est le moins qu’on puisse faire si l’on a un peu de considération pour qui viendra s’assoir là. Et de la considération, j’en ai. Croyez-moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.