24 juin – Jean

Elle a cru que j’allais l’embrasser, pour de vrai, mais non, elle ne m’attirait pas du tout Paulette. Je me suis approché, et ça a failli, mais j’ai tourné la tête juste au moment de lui toucher les lèvres et j’ai léché sa joue, franchement, de bas en haut, avec application. Elle a eu un mouvement de recul, mais j’ai été rapide. Les copains, à dix mètres, n’en ont pas perdu une miette. Ils riaient, mais ils riaient. Paulette était rouge écarlate, et elle en avait les larmes aux yeux. Sale porc ! Elle a crié ça : Sale porc ! Pas très sympa. Et puis elle s’est mise à tousser. Bien fait de ne pas l’embrasser, tiens, va savoir ce que j’aurais chopé. Enfin, c’était toujours comme ça que ça se terminait le feu de la Saint-Jean. Une bonne tranche de rigolade entre copains. Paulette est partie avec ses larmes et sa toux. On est resté encore un peu à regarder le feu. Je ne savais pas encore qu’à la rentrée toutes les filles allaient m’appeler « langue de porc » et que ça n’allait pas me faciliter la vie…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.