2 juin – Elma

C’est toujours avec le batteur que la fan du groupe finit par partir, m’a dit Ferdinand en m’en offrant un. Pour que je reste. Un batteur électrique, cinq vitesses, deux fouets et deux crochets pétrisseurs. Tout un programme : impossible de résister. De l’humour et du piquant. Sa malice dans le regard lorsqu’il m’a lu le mode d’emploi : « Laissez toujours l’appareil refroidir jusqu’à la température ambiante avant l’utilisation suivante, sinon cela peut le mettre en surcharge et l’endommager. » Tout ce qu’il disait prenait un double sens. Il m’a mis le grappin dessus et c’est comme ça que je me suis retrouvée dans le pétrin sans rien comprendre, à m’occuper de sa cuisine. Je me rends bien compte maintenant que l’histoire était écrite dès le départ. Je l’ai quitté aussi vite qu’il m’a séduite. Toujours se méfier d’un homme qui vous offre de l’électroménager. Le premier degré n’est jamais loin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.