15 janvier – Ablebert

Va te faire cuire un oeuf ! Vous parlez d’une expression. Il vaudrait mieux éviter. Je ne voudrais jamais aller me faire cuire un oeuf ni envoyer quelqu’un dans cette direction. Même s’il existe des machines spécialement conçues pour cela. Parce que l’homme fait preuve d’une capacité d’invention étonnante, même là où une casserole dûment remplie d’eau bouillante suffit amplement. Nous avions, lorsque j’étais enfant, un sablier de trois minutes pour l’œuf coque, qu’on retournait une fois de plus pour l’œuf mollet. Et le sablier remonte à la plus haute antiquité. Comme l’œuf. Curieusement, le sens n’est pas très différent d' »occupe-toi de tes oignons ». Je devrais écrire un livre de recettes pour celles et ceux qu’on renvoie dans leurs cordes. Un livre à base d’œufs et d’oignons. Omelettes, tartes, œufs cocottes et oignons grelots ou de Roscoff.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.