14 juillet – Camille

Si vous ignorez les bienfaits du massage des pieds, vous n’avez sans doute jamais défilé. Ce sont pas les quelques kilomètres au pas qui useraient la voute plantaire, s’il n’y avait que cela, mais piétiner des heures attendant son départ, sur place, d’un pied sur l’autre sans nulle part où aller, sur un bitume si chaud que la semelle de la ranger finit par adhérer. Et l’on ne se plaint pas de la qualité du matériel militaire. C’est inéluctable : le pied gonfle, petit à petit s’écrase dans la chaussure, chauffe et transpire, et la chaussette épaisse se gorge d’eau, la peau s’amollit, les cals fondent et, au moment de démarrer, droite, gauche, droite, gauche, les conditions idéales sont réunies pour l’ampoule, et bientôt tout dans la chaussure s’ensanglante sans qu’on n’y puisse rien. Ce n’est pas beau à voir et à l’issue du défilé vous n’avez qu’une idée : bain de pied et massage, histoire de vous remettre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.