14 février – Valentin

Tu as peur de ne pas ressembler à la fille du catalogue, lèvres juste de la couleur assortie au cachemire, et que je ne te regarde plus. Tu as peur de boudiner dans le pull et que je regrette que tu n’aies pas la taille mannequin. Tu as peur des oreilles décollées, de la pommette affaissée, des seins trop petits, des ongles fendus et de l’épaule voutée. Tu as peur du premier cheveu blanc, et du sourcil épais. Tu crains la fossette qui manque à ton menton, et regrettes de ne pas maîtriser le léger déhanché qui donne de l’allure. Tu surveilles les faux plis, l’amorce des pattes d’oie au bord de ton regard, la pilosité de tes avant-bras. Tu es chagrinée par la couleur terne de tes yeux qu’aucun mascara n’arriverait à rehausser. Tu t’en fais beaucoup pour pas grand-chose : la façon dont je te regarde n’a décidément rien de commun avec ta capacité à te trouver des défauts.

1 commentaire

  1. Valentin, tu as trouvé ta Valentine cette fois? C’est come ça que mon oncle me disait bonjour à chaque fois qu’il venait dîner à la maison. Plaisanterie éculée qui ne faisait rire que lui. Je hais mon prénom. Quelle idée ont eu mes parents? Le 14 février est un calvaire pour moi. Au bureau, les sarcasmes vont bon train. Pour couronner le tout ma copine Pénélope vient de poser pour une publicité de pull en cachemire pour la Saint Valentin . Elle en est très fière et s’imagine déjà sur les traces de Pénélope Cruz vantant le Trésor de Lancôme. Moi, je suis furieux. J’entends déjà nos copains rire en découvrant ma Pénélope posant devant mon prénom. C’est sûr, je ne fêterai pas ce jour maudit. Elle a déjà reçu trois pulls rouge, gris et noir en cadeau de la marque, ça suffit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.