13 juin – Antoine

Tu vas y arriver, allez, tu peux le faire ! Ne lâche rien ! Allez… Encore un peu, encore un pas, encore une foulée, plus que quelques mètres. Tu ne sens plus ta cheville, ni tes jambes, ni rien que ton sang contre tes tempes. Tu peux accélérer alors que tout te dis que tu n’avanceras plus d’un pas. Allez… Je cours avec toi. Je t’accompagne, je te soutiens. Allez, plus que cent mètres, presque plus rien. Tu vas y arriver, on est avec toi. Allez, pense à la mousse qui nous attend, pense à la terrasse, encore quelques pas, encore… Allez, le sommet est juste là. Tu n’as pas fait tout ça pour t’arrêter maintenant. Tu y es. La ligne blanche, voilà. Bravo, oui, bravo. Tu peux lever les bras. Tu peux t’écrouler. Tu peux pleurer de joie. On l’a fait, on l’a fait ensemble. On a réussi. Viens boire un coup, oui, on l’a bien mérité celui-là.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.