Facebook et le texte alternatif des images

Le texte alternatif généré par Google est visible dans le code de la page.
Le texte alternatif généré par Facebook est visible dans le code de la page.

Facebook reconnait automatiquement le contenu des images. En France. Le réseau social analyse avec un gros réseau de neurones numériques le contenu des photos pour en proposer une description : le texte alternatif. Comment ça marche ? A quoi ça sert ? Continuer la lecture de Facebook et le texte alternatif des images

Qui apprendra la répartie aux chat-bots ?

Les bots sont l’avenir du web. Ils vont petit à petit proliférer sur les services de messagerie. On s’en servira pour réserver un vol, commander une pizza, ou râler contre les retards des trains. A l’autre bout de la discussion, pas des êtres humains, non : des programmes conçus pour répondre intelligemment aux sollicitations.

Tel est l’avenir du Messenger de Facebook, de Snapchat, de Whatsap… etc. etc. La fin du web, l’avènement du dialogue avec les machines. Continuer la lecture de Qui apprendra la répartie aux chat-bots ?

Lettre ouverte à Mark Zuckerberg, vendeur de canapés et de sondes urinaires, à propos de ma petite voisine qui envisage de se marier à distance avec un terroriste

lettre ouverteMark,

tu as changé ma vie. Ce n’est rien de le dire. Je parle de Facebook, en long, en large et parfois de travers au fil de nombreuses interventions ici ou là, je regarde de près ce que tu proposes sur ton réseau social depuis pas mal d’années. Je m’en désole parfois, mais ton machin a changé nos façons de communiquer. Pas que les miennes, celles de 30 millions de Français, de plus d’un milliard et demi de personnes dans le monde. C’est une sacrée responsabilité. Continuer la lecture de Lettre ouverte à Mark Zuckerberg, vendeur de canapés et de sondes urinaires, à propos de ma petite voisine qui envisage de se marier à distance avec un terroriste

Comment trouver sur Facebook les célibataires parisiens qui aiment Marine Le Pen et les chats

facebook graph searchQuelques clics, une question judicieusement posée, et Facebook affiche sous vos yeux la liste des célibataires parisiens qui aiment Marine Le Pen et les chats. Ou les yaourts. Flippant ? Un peu. A moins que vous soyez journaliste, là, c’est une mine d’or pour trouver des témoins. Un habitant de Nice qui aime votre journal ? Deux clics. Facile. Trop facile ? Pas sûr que cela plaise au premier défenseur des droits venus, ni à la CNIL*. Continuer la lecture de Comment trouver sur Facebook les célibataires parisiens qui aiment Marine Le Pen et les chats

Facebook : les groupes ouverts aux petites annonces

L’annonce a été faite par Facebook fin 2014. Un test : celui d’un nouveau format dans les groupes créés sur le réseau social. Le format « petite annonce ».  C’est que les utilisateurs ont imposé le succès des groupes consacrés à la revente d’objets. Une sorte de foire à tout localisée et permanente, de Dieppe à Mont-de-Marsan, avec des milliers et des milliers de personnes qui se retrouvent sur Facebook pour vendre leur layette à peine portée, ou leurs vieux canapés.
Pour la première fois, Facebook m’a proposé à la mi-avril d’intégrer cette fonctionnalité à un de mes groupes. Et le format est devenu le format par défaut des messages que l’on peut y poster. Continuer la lecture de Facebook : les groupes ouverts aux petites annonces

Ce que « J’aime » sur Facebook

jaime« J’aime ». Le bouton est apparu assez tardivement sur Facebook, alors qu’il en constitue aujourd’hui la trame la plus évidente. Le site est né en 2004. Il est public en 2006. Le like apparait le 9 février 2009. Oui, seulement, et ça aparait dingue tellement ce bouton fait maintenant partie de nos vies. En 2013, on comptait 3,5 milliards de « like » par jour. Tout de même. On aime quoi ? Les statuts de ses amis, les publications des pages, les commentaires, et un peu partout sur le web, sous les articles, les photos, les sons, le « J’aime » s’est fait sa petite place. Jusqu’au cinéma. Bref, le « J’aime » est partout. Continuer la lecture de Ce que « J’aime » sur Facebook

Réseaux sociaux : 5 prédictions pour 2015

Certains me demandent parfois comment je vois les choses évoluer à l’avenir, en matière de réseaux sociaux, de web, tout ça, tout ça. Par prudence, depuis 20 ans, je refuse de répondre. Des gourous font ça très bien : « vous allez voir ce que vous allez voir… » Et ça fait pschitt, ou plouf, ou bof bof… Bref, je parle de tout cela devant des gens, et parfois, les gens me demandent mon avis. Et je n’en sais rien. Mais, pour 2015, je vais faire une exception. Juste pour le plaisir de voir, dans un an, si j’ai raison ou non. Mais comme je ne suis pas fou, je m’appuie sur Google Trends, et l’évolution de l’intérêt des internautes à travers leurs recherches sur Google. Continuer la lecture de Réseaux sociaux : 5 prédictions pour 2015

Facebook : comment échapper à Candy Crush et aux vidéos débiles

Formateur, je suis souvent amené à expliquer le fonctionnement de Facebook à des stagiaires. On va dans les recoins, dans les coulisses, là où personne ne va jamais. Bref, on essaye de faire des trucs professionnels avec l’outil. J’aime ça. Au fil des découvertes, je leur montre toujours comment se débarrasser des irruptions inopportunes de Candy Crush dans les publications de leur mur. Candy Cruch ou Farm Machin, ou Diamond Bidule. Des jeux qui se multiplient et nécessitent que vos amis qui y jouent, pour avancer, sollicitent régulièrement votre aide sous forme de J’aime ou autres encouragements. Continuer la lecture de Facebook : comment échapper à Candy Crush et aux vidéos débiles

Les liens du dimanche #15

Vous voulez comprendre comment Facebook fonctionne  ? Pourquoi il vous présente des photos de chats qui jonglent ? Des listes d’ingrédients pour la pizza ? Des raisons de vous convertir à la scientologie ? Lisez donc ce récit : Comment Facebook m’a mis sur la voie du Djihad. Et vous comprendrez pourquoi il faut, aussi, vous informer à l’extérieur du réseau social. Sur Twitter, par exemple, mais peut-être pas pour longtemps : alors qu’il se relance vis-à-vis des développeurs et des utilisateurs de mobiles, Twitter lui aussi a envie de choisir comment il vous présente l’information… Choisissez donc plutôt un vrai média, comme Brief.me, que je reçois avec plaisir depuis quelques jours. Ou, début 2015, la version du matin du Monde, sur tablette. Car plus ça va, plus on lit, et paye, sur tablette, comme le révèle une étude.

Continuer la lecture de Les liens du dimanche #15