Les liens du dimanche #15

Vous voulez comprendre comment Facebook fonctionne  ? Pourquoi il vous présente des photos de chats qui jonglent ? Des listes d’ingrédients pour la pizza ? Des raisons de vous convertir à la scientologie ? Lisez donc ce récit : Comment Facebook m’a mis sur la voie du Djihad. Et vous comprendrez pourquoi il faut, aussi, vous informer à l’extérieur du réseau social. Sur Twitter, par exemple, mais peut-être pas pour longtemps : alors qu’il se relance vis-à-vis des développeurs et des utilisateurs de mobiles, Twitter lui aussi a envie de choisir comment il vous présente l’information… Choisissez donc plutôt un vrai média, comme Brief.me, que je reçois avec plaisir depuis quelques jours. Ou, début 2015, la version du matin du Monde, sur tablette. Car plus ça va, plus on lit, et paye, sur tablette, comme le révèle une étude.

Continuer la lecture de Les liens du dimanche #15

Les liens du dimanche #14

Selon une étude à paraître, 86 % des Community Manager et experts en réseaux sociaux sont des arnaqueurs et des incompétents. C’est raconté ici. On cherche maintenant l’étude qui dit que 86% des études racontent n’importe quoi… Il se trouve tout de même que dans le cadre d’une formation que je donne la semaine prochaine sur les réseaux sociaux, et en guise de préparation, j’ai rassemblé un certain nombre de liens qui constituent une sorte d’introduction au sujet ici. Je partage puisque, manifestement, ça peut servir.

On n’avait pas fait le lien, et même si ça date d’un peu plus d’une semaine, on le fait vers ce papier sur la stratégie web des radios généralistes.

Continuer la lecture de Les liens du dimanche #14

Les liens du dimanche #13

Obfuscation ? Vous avez dit obfuscation ? Des manière de jouer à cache cache sur les réseaux en trichant, et publiant des choses qui tromperont les algorithmes sur ce que vous êtes vraiment.

Les journalistes papier, et ce qu’ils disent à ceux du web. Criant de vérité chez Yann Guégan.

Et c’est quoi un journaliste, d’ailleurs : une question avec des éléments de réponse sur France Culture. Bon à savoir alors que le New York Times en supprime une centaine mais que de nouveaux médias, 100% web, se lance, comme Brief.me (on vous en a déjà parlé) qui a lancé une collecte sur Ulule. Pas étonnant qu’il faille pour Denis Olivennes, dans ces conditions, inventer le Elle des 10 prochaines années. Et ça ne sera pas facile.

red_ditSur Reddit, c’est plutôt de l’information sans journalistes, mais avec des internautes. Et Le Monde explique comment ça marche, et ça fait de l’audience. Sur Reddit on a d’ailleurs notamment repéré cette vidéo en anglais qui se moque joliment des journalistes à la course au clic…  Et, en Allemagne, c’est Google qui se fâche contre les éditeurs de presse, jugés un peu trop rigides par rapport aux moteurs de recherche.

A lire, pour comprendre dans quel monde on vit sur les réseaux, cette rencontre avec Fakir, le sorcier du hashtag sur Twitter.

On a repéré chez TV5 de la littérature classique et légale, à télécharger.

Spécifique, mais à la croisée de mes centres d’intérêt : ce guide des réseaux sociaux à l’usage des éditeurs.

En vidéo cette semaine : l’invention de l’information en continue par France Info.

Les liens du dimanche #12

La relation auteur-éditeur est de plus en plus fragile face à Amazon. Ils sont plusieurs auteurs à expliquer pourquoi s’en prendre au géant américain n’est pas si simple. La réaction d‘un « petit » auteur, et celle d’un auteur de best-seller. Et si au lieu de râler sur Amazon, d’aucuns construisaient une offre qui puisse faire concurrence. Après tout, il n’est jamais trop tard.

ello profilUn réseau social, Ello, pourrait bien se retrouver en position de concurrencer Facebook. Pas de pub, et une clarté dans l’absence de confidentialité comme dans l’usage des données collectées. Tentant alors que Google semble abandonner progressivement Google+ et que les modifications de l’algorithme de Facebook donnent encore plus de place à toujours les mêmes informations.

L’analyse précise de l’impact d’une publication sur Facebook demande d’ailleurs un peu d’habileté. Il apparaît en l’occurrence que Nicolas Sarkozy surestime les statistiques de sa page Facebook. C’est que les réseaux sociaux, c’est un métier. A propos, savez-vous exactement ce que fait un Community manager chaque semaine ?

Et savez-vous comment les annonceurs pistent les internautes, non seulement sur un même ordinateur, mais aussi, et c’est bien plus impressionnant, entre plusieurs écrans. Si vous voulez faire les malins, ça s’appelle du tracking cross-device.

On apprend également cette semaine que le réseau Pinterest aurait un impact sur les ventes en magasin, mais c’est Pinterest qui le dit. Mais Pinterest ne sert pas qu’à vendre, la preuve avec le compte de la diplomatie française et ses infographies.

Côté journalisme, INAglobal se demande comment la presse quotidienne régionale se débrouille sur le web. Se débrouille ? Tant qu’on en parlera comme cela, c’est qu’on n’y sera pas encore tout à fait. Dommage alors que 4 français sur 10 utilisent le numérique pour s’informer (audio).

La vidéo de la semaine ? Un teaser, une pub, quoi, mais pour une appli gratuite pour tablettes avec laquelle relire La Comtesse de Cagliostro, une des aventures d’Arsène Lupin par Maurice Leblanc. Une innovation éditoriale du réseau des bibliothèques de la ville de Rouen.

Retrouvez moi sur Google+Facebook, et Twitter.

Les liens du dimanche #11

« Sans prévenir, sans explications, sans raisons. Google a supprimé de son index tous les articles de Numerama qui traitaient du blocage sur décision administrative d’un type particulier de sites internet, a priori en raison d’un mot employé dans les titres. Une censure robotisée, décérébrée. » Une anecdote pour le moins intéressante sur le pouvoir que l’on laisse aux algorithmes de contrôler notre façon de voir le monde. C’est ici. L’explication de Google : ce serait un bug. Un bug rapidement corrigé. Mais c’est le genre de choses qui pourraient expliquer pour en Allemagne le gouvernement demande à Google de révéler la nature concrète de son algorithme. Toujours à propos de Google, on se demande dans le Journal du Net comment le moteur de recherche fait pour repérer les contenus de qualité.

Les cours de journalisme de la BBC sont disponibles en françaisDécidément, la technologie n’est pas neutre… « Facebook s’octroie non seulement le droit d’accéder à tout votre répertoire de contacts, mais vous observe également dans vos moindres faits et gestes. » Tel est le constat un brin alarmant d’un spécialiste de la sécurité informatique à propos de l’application messenger de Facebook.

Pour info, et pour lutter contre les idées reçues : les 18-35 ans lisent plus que leurs aînés. Pendant ce temps là, au moins, ils sont souvent ailleurs que sur Google ou Facebook. Et toc.

Lire : le portrait-robot du consommateur français d’information ici. Une matière dans laquelle le projet à suivre ces prochaines semaines pourrait bien être Brief. En même temps, et dans un mouvement qu’on pourrait appeler inverse, il apparaît que le long format pourrait être l’avenir du journalisme sur le web. Comme quoi, on continue de chercher dans toutes les directions.

Bonne nouvelle pour ceux qui préparent l’avenir : la BBC a mis en ligne une version en français de ses cours de journalisme.

La vidéo de la semaine ? Un documentaire de 46 minutes : J’ai pas voté.

 

Les liens du dimanche #10

Démarrons avec une image. Parce que c’est un sujet d’importance, et que l’image va tout vous expliquer sur la neutralité du net, et vous faire rire un peu.

Définition de la neutralité du net par Klaire fait grrr

Google meilleur ennemi de la presse en ligne  ? Question universitaire, pour une fois, où la problématique du référencement versus le journalisme est traitée. A lire là.

Universitaire encore, et en anglais, cette étude sur l’influence de l’émergence d’un journalisme indépendant sur l’actu locale. Cas étudié à Toulouse, avec Carré d’info et Libé Toulouse inside.

Yann Guégan dit plein de choses intéressantes sur Wikipedia (maintes fois répétées en formation), et révèle quelques petites choses sur les relations de l’encyclopédie avec les médias.

Facebook teste des publications avec date d’expiration, qui disparaîtraient donc après un temps donné. Explications.

Frédéric Cavazza pose, il le fait souvent, une bonne question : est-ce la fin des conversations sur les médias sociaux ?

Gérer, éditorialement, un blog WordPress en ayant le bon plugin pour programmer ses publications ? C’est bien. Et c »est expliqué, mais en anglais, ici.

Côté piratage, on gardera en mémoire que le livre de Valérie Trierweiler est devenu « le plus piraté en France » depuis l’offre légale.

Et du côté de la presse papier, d’autres choix sont-ils possibles ? Peut-être…

Alain Duez a imaginé un outil papier qui se fasse le relais de son plan ESSE : Demain en mains. Sous-titré « Le magazine de l’économie juste », le mensuel ambitionne de faire savoir au plus grand nombre qu’un autre modèle économique est possible.

Il se construit à partir des mêmes ingrédients qui ont fait la recette de L’Âge de faire : la coopération citoyenne comme relais de diffusion et de maillage du territoire. Avec un prix de vente symboliquement fixé à 0,20 euros, chaque coopérant est invité à s’abonner pour six euros et à revendre ou distribuer les trente exemplaires correspondants auprès de son entourage.

Objectif : 300.000 exemplaires.

Le portrait d’Alain Duez à lire ici.

Et sinon, une filiale, privée, de la Bibliothèque Nationale de France, publique, commercialise des ebooks numérisés avec l’argent public… Ce qui ne manque pas de choquer certains.

BNF

Il faut dire que la situation est pour le moins compliquée.

Pour finir, la Netscouade a publié une belle boîte à outils du rédacteur web., avec 40 outils indispensables, et même pas de truelle. La liste est pertinente.

Cette semaine, en vidéo, je partage avec vous 10 minutes de Philippe Meirieu sur l’intention d’écrire. Une intervention lors du colloque « Pouvoir lire le monde » organisé le 28 mars 2012 par la Fondation SNCF. Parce qu’il faut parfois revenir aux fondamentaux.

Retrouvez moi sur Google+Facebook, et Twitter.

Les liens du dimanche #9

La grande affaire de la semaine, c’est la disponibilité des romans de la rentrée, parfois avant leur sortie, gratuitement, sur quelques sites de piratage. De quoi donner des sueurs froides aux éditeurs, comme le souligne Thierry Crouzet. C’est que la lecture numérique a bien des avantages. D’ailleurs, n’hésitez pas à participer à ce projet !

Sur Facebook, on est parfois envahi d’actualités présentées de manière un peu sensationnelle mais sans véritable intérêt. Des infos aux titres racoleurs. Le réseau social a décidé de faire le ménage. Les choses sont ainsi expliquées sur Génération NT :

Selon Facebook, 80 % des utilisateurs interrogés dans une étude indiquent qu’ils préfèrent que les titres les aident à décider s’ils veulent lire l’article entier avant de cliquer.

Pour faire le ménage dans le fil d’actualité, le réseau social va surveiller le temps passé par un utilisateur pour lire un article après un clic. Un indicateur sera que si un utilisateur revient immédiatement sur Facebook à la suite d’un clic… il n’a pas été satisfait.

Un autre facteur pris en compte consistera à regarder le ratio d’utilisateurs qui cliquent sur le contenu par rapport à ceux qui en discutent et le partagent avec des amis. À défaut de telles interactions, ce sera aussi un signe que la qualité du contenu n’a pas été jugée suffisante.

Facebook fait partie de ces services qui gardent, vous le savez, de nombreuses traces de vous. Pour y voir plus clair, lisez donc cet article de Rue89.

Dans les formations que je dispense, j’insiste toujours sur le fait qu’on passe beaucoup de temps à réfléchir à sa home page, alors que la façon dont se présentent les pages intérieures d’un site est très importante. Il est bon de rappeler cependant que la home page n’est pas morte, à partir de l’exemple d’un site qui y est revenu après avoir voulu s’en affranchir.

L'avenir de la presse au cœur des liens de la semaine (Capture du documentaire Presse :vers un monde sans papier ? Diffusé sur Arte
L’avenir de la presse au cœur des liens de la semaine (Capture du documentaire Presse :vers un monde sans papier ? Diffusé sur Arte

Côté média, rentrée oblige, ça parle beaucoup de stratégie. Le patron de Radio France explique dans Libération que « la radio va plus vite que le web ». Mais dans Les Inrocks, c’est Johan Huffnagel, le numéro 2 de Libération qui explique que « le papier n’est plus la priorité de Libération ». Ce qui permet à David Servenay, journaliste et cofondateur de la Revue dessinée, de tracer pour Libération un avenir :

si « le papier n’est plus la priorité de Libération » comme le souligne Hufnagel, alors tirez-en toutes les conséquences ! Passez, par exemple, de six à deux éditions papier par semaine : cela vous coûtera moins cher, mais pourrait aussi vous rapporter beaucoup plus en développant un vrai site, satisfaisant pour vos lecteurs et qui génère des revenus.

Ben voilà, on y vient. Et l’on tient peut-être une occasion de lutter contre le lent déclin de la presse française pointé par Challenges avec l’AFP. Attention néanmoins, rien n’est simple dans ce domaine. La preuve outre-rhin avec les difficultés de Der Spiegel à mettre en oeuvre sa stratégie de rapprochement entre le web et le papier.

Côté web et média, les relations sont en effet souvent compliqué. La preuve encore, dans un autre genre, avec l’attaque du Parisien (le journal) contre The Parisienne (le blog). Rue89 dresse un bilan du sujet.

Et pour finir, la traditionnelle vidéo de la semaine. C’est le documentaire qui a tout à voir avec les liens précédents Presse : vers un monde sans papier ? Diffusé par Arte. Il ne devrait être visible ici que jusqu’au mardi 2 septembre 2014.

https://www.youtube.com/watch?v=DBJZesXZvjA

Retrouvez moi sur Google+Facebook, et Twitter.

Les liens du dimanche #8

Ok, on s’est absenté un mois. Un mois sans cette rubrique hebdomadaire, que je continue autant pour moi que pour vous : des traces de ce qui m’a intéressé dans la semaine sur le web. On y parle d’Internet, d’écriture, de journalisme, de livres et d’édition. Et parfois d’une chose ou l’autre qui n’a rien à voir.

Pendant l’été, Twitter a changé la gestion du contenu qu’il nous montre. De petits changements qui ont un impact fort, comme tous les algorithmes qui décident pour nous des informations auxquelles on a accès, ou pas. Le point.

amazon buy nowCôté pub, la nouveauté, c’est l’intégration de boutons Amazon pour acheter directement dans le contenu du Washington Post. Je cite un livre dans un article, hop, le lecteur peut l’acheter en un clic. Il y avait déjà ce genre de chose autour des articles, c’est maintenant dans le texte ? Qu’est-ce que ça change ? Le média reçoit une commission pour chaque vente. Intérêt à parler de ce qui se vend le mieux, donc. Curieusement, quelques jours après leur découverte, les boutons présents sur l’exemple partagé sur les réseaux ont disparu…

On s’insurge, on s’insurge, mais seriez-vous prêt à payer 170 € pour vivre un an sur Internet sans subir de publicité ? C’est ce que cela coûterait à service égal, pourtant.

Amazon ? J’en parlais, pas très bien, François Bon livre une analyse comme souvent indispensable.

A lire aussi cette semaine, l’article d’Olivier Ertzscheid sur la mort du second degré sur le web : les noces de Gorafi.

Une astuce pour améliorer vos recherches dans Google ? L’utilisation du underscore.

J’aime beaucoup ce que font Isabelle Canivet et Jean-Marc Hardy, et ils dispensent des formations à l’écriture web depuis pratiquement aussi longtemps que moi. Leur page sur les avantages du plan en pyramide inversée est à lire.

J’aime les mises en abyme, les livres dans les livres. Ils ont un dictionnaire, «La Bibliothèque invisible» de Stéphane Mahieu, dont une critique est à lire ici. D’ailleurs, dans Eno, la chasse aux rastacs, il y a des livres dans le livre. Et c’est pour ces emboîtements que j’ai tant apprécié Jasper Fforde.

Eratostène, de Thierry Crouzet, publié chez l’Âge d’homme, sera disponible le 28 août, pour 18 €. Mais la version numérique du roman, c’est toujours l’auteur qui a la main dessus. Explications.

La vidéo de la semaine ? Une ‘tite chanson, tiens, pour changer.

Retrouvez moi sur Google+Facebook, et Twitter.

Les liens du dimanche #7

Un robot pour détecter la qualité littéraire d’un texte ? Y a qu’à demander, m’sieurs, dames… Evidemment, ça choque un peu mais si l’on y réfléchit

10 astuces pour créer une vidéo virale. Le Saint-Graal du web contemporain, en quelque sorte.

On parlait la semaine dernière des outils des journalistes ? Voici la boîte à outils du journaliste mobile.

Une étude de la société américaine RKG indique que près d’un tiers du trafic total sur un site web vient des moteurs de recherche. L’essor des mobiles est également confirmé… C’est sur Abondance.

Innovation au New York Times – et à L’Express avec la version française du rapport du premier par Eric Mettout qui fixe quelques axes de progression du journalisme sur le web.

Facebook crée une fonction « sauvegarde » pour retrouver des contenus plus tard. L’article des Echos.

Moi, quand on cite Samuel Beckett et l’Oulipo à propos d’écriture web, je fonds… Où l’on confronte poésie et algorithme.

Si la communication en ligne, y compris le marketing, vous intéresse, la responsable de la communication digitale du groupe Lacoste partage ses best practices (sic) :

Facebook est devenu un média social de masse, plutôt généraliste sur lequel il faut être très actif. C’est la télévision d’aujourd’hui appliquée aux réseaux sociaux, avec ses présentations de produits, ses événements et ses célébrités.
Les autres réseaux sont beaucoup plus spécialisés. Twitter est et doit être utilisé comme un relai de news. Instagram a une cible encore différente (la majorité des utilisateurs se connectent sur mobile), nous alimentons le compte avec des photos au quotidien.

Le contenu posté sur Tumblr est beaucoup plus « inspirationnel », plus riche. À raison d’un thème par mois, nous l’alimentons en contenus de très grande qualité. Enfin, Pinterest a vocation d’être un scrapbook virtuel : ce sont des collages représentant tout ce qui nous fait rêver. Sur cette plates-forme les contenus que nous poussons doivent être des bonbons pour les yeux !

Toujours du marketing : ce que les marques ont inventée pour se faire une place sur les réseaux sociaux, en temps réel, pendant la Coupe du Monde de football

curly

A mille lieues de là, la vidéo de la semaine. Un documentaire. 1h44. Sous-titré en français en cliquant sur le bouton sous-titre dans la barre sous la vidéo… Il est question d’Aaron Swartz, l’enfant d’Internet.

Retrouvez moi sur Google+Facebook, et Twitter.

Les liens du dimanche #6

Avec quoi travaillent les journalistes ? Le sujet a été largement traité cette semaine. Les journalistes web mobiles, d’abord, ont intérêt à lire cet article. On se plongera également dans la besace des reporters du New-York Times. Côté applications, on a vu passer une belle infographie interactive avec plein de liens vers des applications.

La croissance du chiffre d’affaires des sites éditoriaux a fortement chutée en France depuis 2006 selon Xerfi Precepta dans son rapport d’analyse « Stratégies des médias numériques« . Principal enseignement de cette étude, les éditeurs ont beau avoir réussi à construire de belles audiences, ils n’en ont pas moins échoué à les monétiser correctement. Une info sur le Journal du Net.

Twitter apporte maintenant des détails aux utilisateurs concernant l’impact de leurs tweets : si ils sont lus, cliqués, etc. Un Twitter analytics qui plait déjà aux professionnels en mal de statistiques. Et ce n’est que l’une des nouvelles fonctionnalités de ces derniers temps. Le point ici.

A propos de Twitter, et des journalistes, on voit ici que les professionnels français des médias y ont fait leur nid. On se souvient pour notre part avoir enseigné Twitter au Centre de Formation des Journalistes à Paris en 2007, et qu’alors les étudiants nous regardait avec plus que de la circonspection. Les temps changent…

Aux Etats-Unis, forcément aux Etats-Unis, on voit apparaître des clauses relatives aux réseaux sociaux dans les contrats de mariage :

Cette disposition dispose (sic) que quand elle aura divorcé « chaque partie accepte de ne pas poster, tweeter ou d’aucune manière partager sur les réseaux sociaux des images ou tout contenu positif, négatif, insultant, embarrassant ou flatteur sur l’autre ».

C’est dans Le Point.

L’image de la semaine :

presencereseau

Les audiences des radios sont en berne, et le sociologue des médias Jean-Marie Charon explique pourquoi.

L’existence du programme Kindle Unlimited, permettant une lecture illimitée pour 9,99 $ par mois, a été confirmée cette semaine par Amazon. On attend un lancement en France à la rentrée. Et voilà qui pourrait bouleverser nos habitudes de lecture… Et le marché du livre.

La crise à Gaza a des échos sur les réseaux sociaux, en France. Avec des répercussions compliquées à gérer pour les Community managers des sites des médias français. Les Echos y consacre un article.

Référencement : on a beaucoup aimé cette infographie qui regroupe 25 outils à connaître pour travailler efficacement son placement dans les moteurs de recherche.

Deux articles à lire sur les conséquences de la condamnation d’une blogueuse après la publication de sa critique d’un restaurant sur son blog, ici et ici : illustration concrète de ce que l’on connaît sur le web sous le nom d’effet Streisand.

Découvrez Le quatre heures, un média en ligne qui casse les codes :  » Une information qui prend le temps, se déclinant sous forme de reportages grand format, multimédia, sans clic. Chaque mercredi à 16 heures, Le Quatre Heures publie une histoire inédite à déguster : une pause gourmande dans l’information en continu qui domine le web. »

A lire aussi : ce point un peu flippant sur tout ce que Google sait de nous. Et un autre sur les correspondants locaux de presse, une armée de l’ombre sans laquelle la presse quotidienne régionale aurait bien du mal à remplir ses pages.

Retrouvez moi sur Google+Facebook, et Twitter.