1er juin – Justin

La vie ordinaire est pleine de petits problèmes insolubles qui font préférer les séries télévisées, le cinéma, les romans d’aventure. Difficile de porter un prénom de charcutier et un jean coupe étroite. Quel que soit le prix du pantalon, quels que soient les efforts que l’on est prêt à consentir, certaines choses ne sont pas compatibles. Le saucisson à l’ail, mon tour de cuisse, le pâté de campagne et ce jean coupe étroite. Je ne culpabilise pas pour le salami, je ne regrette ni l’andouillette ni le boudin. Même végan, ma constitution ne serait pas adaptée. Et si je me mettais au sport, je devrais composer avec une masse musculaire qui ferait sauter les coutures latérales au premier objet ramassé au sol. Ce n’est pas pour moi, mais pour les malingres, les chétifs, les maladifs, les secs. Il y en aurait même pour trouver la chose un peu large. Je vais rester en jogging, même si je ne cours jamais. C’est plus confortable pour regarder la télé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.