1er février – Brigitte

Les gens sont d’une rigidité déconcertante. Je comprends qu’on tienne à son petit confort, mais il y a des limites. Leur semaine prochaine ressemble en tout point à leur semaine dernière, leur week-end à leur week-end. Ils sont en prison dans leur routine. Comment osent-ils se plaindre après ça ? Mais bougez-vous ! Ils pourraient faire tout ce qu’ils veulent, et ils ne font rien. Ils restent plantés là à répéter sans fin les mêmes gestes sans se poser de questions. Vraiment, ça me désole. Il suffit de prendre son destin en main et tout est possible. L’amour, la gloire, la richesse, la beauté même ! Une bonne douche le matin, et le monde vous appartient. Je n’ai pas de limite, je peux tout faire. Je serai un exemple pour toutes les femmes, la démonstration qu’il suffit des bons choix pour avoir ce qu’on mérite. Je suis libre.

3 commentaires

  1. Flexible! Avec l’âge, je le deviens moins. Arthrose, blocages en tous genres. Comment redevenir comme ce tuyau? Mouvements de gymnastique, étirements, marche nordique, yoga… Que sais-je ?
    Encore heureux, je crois mon cerveau encore flexible, lui.

    1. Je pense qu’il y a un problème insoluble : un flexible bénéficiant d’une protection antitorsion, ça n’a pas de sens. C’est flexible, ou antitorsion, mais les deux à la fois ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.