Les zeugmes de Bernard Werber


L'héroïne cherche un dictionaire dans un dépôt d'ordures …

"- Tu cherches quoi au juste, Princesse?
– Ce qui m'a permis de me construire: un dictionnaire. Toi, tu aimes les jolies phrases. Moi, j'aime les jolis mots. Je fais la collection de mots.(…)"

"-Vas-y, cite moi encore quelques-uns de tes mots rares demande-t-il.
– Procrastiner
– C'est quoi ? Ca signifie remettre à demain ce qu'on pourrait faire le jour même.
Kim approuve de la tête. Elle feuillette le dictionnaire au hasard
.- Dans les très rares, très beaux, j'ai aussi zeugma. Tu sais ce que c'est ? Une tournure de phrase qui contient dans une liste deux mots qui n'ont rien à voir. Genre : vêtu de son manteau et de sa dignité. A toi d'essayer, Marquis.
Il ferme les yeux, puis articule:
– Il prit son courage à deux mains et son épée dans la troisième.
Cassandre ne peut s'empêcher de pouffer."

Dans Le miroir de Cassandre, 2009

En photo ou en pension ?

La phrase serait de Roger Couderc, et concernerait un ancien international de rugby dont l'appétit était manifestement démesuré :
"Il vaut mieux l'avoir en photo qu'en pension."
La plupart des les parents d'adolescents en pleine croissance et/ou sportifs en utilisent au moins une variante. C'est le cas, par exemple lorsque le copain qui accompagne l'ainé pour une semaine au bord de la mer engloutit un demi pot de pâte à tartiner au petit-déjeuner :
"Celui-là, il vaut mieux l'avoir en photo qu'en vacances."
Ce qui constitue dans les deux cas un zeugme du quotidien.

Les bourgeois ont le sens du zeugme

Qui n'a pas chanté, sous la douche ou alors, la chanson Les Bourgeois, de Jacques Brel ? Souvenez-vous…

Et quand vers minuit passaient les notaires
Qui sortaient de l'hôtel des "Trois Faisans"
On leur montrait notre cul et nos bonnes manières

Ce que les jeunes chantent là se termine bien par un zeugme, non ?

[youtube http://www.youtube.com/watch?v=dCHi5apc1lQ]

Et les zeugmes d’Agnès Bihl, alors ?

Un aimable lecteur et du coup correspondant me signale un manque dans ma quête du zeugme. Qu'il en soit publiquement remercié. Voici donc :

Je me régale avec vos zeugmes mais l'intermède musical et les compléments sur le site, me prouvent que vous ignorez Agnès Bihl, ce qui est regrettable en soi et pour les zeugmes. Ses textes sont truffés d'approximations souvent zeugmatiques 

… la vie est courte ma jupe aussi …

… Tu t' mets du rouge à lèvres et puis le doigt dans l'oeil…

et sans zeugme :

 "tant va la cruche à l'homme qu'à la fin elle se case"

 "… il a paniqué et moi non plus"

"Si j't'aimais d'amour et douche froideAu moins j't'aimais, de quoi tu t'plains".

Le site d'Agnès Bihl : http://agnes-bihl.fr/ 

et une page pour lire les paroles de quelques chansons : http://www.paroles-musique.com/paroles-Agnes_BIHL-lyrics,a3112

C'est pas de la pub, c'est juste que j'aime.

Et merci encore.

Fumisteries, Naissance de l’humour moderne 1870-1914

Heureux d'avoir reçu aujourd'hui l'anthologie de Daniel Grojnowski et Bernard Sarrazin, Fumisteries, Naissance de l'humour moderne 1870-1914 chez Omnibus (sortie le 9 juin 2011). 1000 pages de bonheur promis, et dès les premières, dans une parodie de Robinson Crusoë signée Robert Caze, un zeugme :

"Enfin il fut enchanté de vivre pendant quelques temps un peu loin de la digne Madame Robinson qui lui avait donné six filles et trop peu de ces joies que le Seigneur excuse sans les approuver."

On reviendra plus tard, et peut-être ailleurs, à l'ensemble de ce bel ouvrage.

Fumisteries

Les Pataugas et le zeugme

Repéré par Sophie Cuegniet, ce zeugme dans une publicité pour les chaussures Pataugas :

  Pataugas

Citons la belle analyse :

“Routes, rues, avenues et ailleurs”. Vous ne remarquez rien ? Le “et ailleurs” apporte comme une surprise, un décalage. Parce qu’il s’agit d’un adverbe, et qu’il est coordonné à une série de… noms. […] Cette figure de style (car c’en est une) porte un nom : le zeugma. Convoquer une catégorie grammaticale inattendue dans ce contexte, c’est comme ajouter  une dimension… inespérée à notre conquête du monde. " 

Oui, dix fois oui. Merci.

Le texte de Sophie Cuegniet

 

Dans quel état ?

Etat Lu dans Le Havre Presse de ce 7 mai 2011, au détour d’une brève, un discret zeugme de bonne facture. On y découvre dans quelles conditions « les motards ont contrôlé la régularité des papiers, mais aussi l’état des véhicules et des conducteurs… »
Mettre sur le même plan l’état général du véhicule, et l’état d’ébriété potentiel de son conducteur constitue bien un zeugme. Les points de suspension du journaliste soulignent d’ailleurs qu’il n’est pas dupe de son clin d’œil.

La valse des zeugmes

Dans son conte La Valse, Alphonse Allais livre un beau zeugme :

« Tout à coup je fus tiré de ma torpeur par une petite main finement gantée qui s’avançait vers moi, et une voix fraîche qui disait:
—Comment, te voilà, grande gouape!
Je levai les yeux. »

L’occasion d’en citer un faux, du même auteur, d’un autre conte humoristique, Amours à l’escale, qu’on aime bien :

« Sa taille se composait de six pieds anglais et de deux pouces de même nationalité, ce qui équivaut, dans notre cher système métrique, à deux mètres et quelques centimètres. »