Comment placer son roman dans le top 100 d’Amazon

Eno hacke AmazonMon roman Eno, la chasse aux rastacs a pris place en une journée dans le top 100 des meilleures ventes de la librairie en ligne Amazon. C’était le 9 novembre 2015. Un an après sa mise en vente en autoédition sur le site. A l’origine de ce que j’aurais considéré comme un exploit, une opération orchestrée principalement depuis Facebook : Eno hacke Amazon. Continuer la lecture de Comment placer son roman dans le top 100 d’Amazon

Comment je n’ai pas fait fortune en mettant mon roman sur Amazon

Eno evantailJ’ignorais qu’on pouvait tomber aussi bas. J’ignorais que je tomberais aussi bas. Mais je veux vous faire profiter de mon expérience. Alors qu’Amazon communique sur les succès de sa plateforme d’autopublication, il faut savoir que tous les livres ne rencontrent pas le succès escompté. Continuer la lecture de Comment je n’ai pas fait fortune en mettant mon roman sur Amazon

Un député élu à pile ou face

Cette pièce a désigné le vainqueur de l'élection.
Cette pièce a désigné le vainqueur de l’élection.

Elu à pile ou face ! Voilà qui ne pouvait qu’attirer mon attention. Car le sujet des tirages à pile ou face et au cœur de mon roman Eno, la chasse aux rastacs, et que je découvre avec fascination, depuis, toutes ces occasions où la réalité dépasse presque la fiction. Continuer la lecture de Un député élu à pile ou face

L’homme-dé, roman culte et hasardeux

Avec son roman L’Homme-dé, Luke Rhinehart écrit l’autobiographie fictive d’un psychiatre qui découvrirait cette nouvelle règle de vie : se soumettre aux choix des dés pour décider ce qu’il doit faire. Je découvre l’ouvrage après la parution d’Eno, la chasse aux rastacs où j’imagine une société régie par des tirages à pile ou face. C’est dire avec quel intérêt je me suis plongé dans la lecture des 500 pages du romancier américain. Continuer la lecture de L’homme-dé, roman culte et hasardeux

Invité à l’Entrepod, pour parler d’Eno

L'Entrepod, une émission de radio "comme à la maison".
L’Entrepod, une émission de radio « comme à la maison ».

Participer en tant qu’invité au podcast L’Entreprod aura été une belle aventure. Trois heures d’émission dans les conditions du direct, le 29 décembre 2014, dont une bonne partie à parler d’Eno, la chasse aux rastacs, et puis aussi de zeugmes, de Facebook, de Twitter… bref, de ce que j’ai fait au fil des ans. Continuer la lecture de Invité à l’Entrepod, pour parler d’Eno

L’Art de tirer à pile ou face

Le texte qui suit est celui d’une mini-conférence sur l’art de tirer à pile ou face donnée le 27 novembre 2014 à la librairie rouennaise Le Rêve de l’escalier à l’occasion de la sortie de mon roman Eno, la chasse aus rastacs.

Quel étrange sujet de conférence que celui-là ? Qu’y aurait-il à dire sur l’art de tirer à pile ou face ? N’est-ce pas la plus simple des choses ? Une pièce. Une face. Une pile… Une pile ? Un pile ? Déjà les choses se compliquent. Pile, masculin ou féminin ? Continuer la lecture de L’Art de tirer à pile ou face

Comment j’ai lancé mon roman jeunesse

Eno-couv 600 pixelsTout commence par la nécessité de l’écriture. Sans cette nécessité là, il n’y a pas d’histoire. J’ai publié une vingtaine de livres, dont certains se sont vendus à plus de 20 000 exemplaires. Ce n’est pas pour me vanter, mais cela fait de moi un auteur qui a trouvé sa petite place en librairie et dans les bibliothèques, souvent les toilettes – gardons la tête froide, de pas mal de lecteurs. Et j’ai des fils. Des fils qui lisent. Beaucoup. (Qui lisent beaucoup, pas beaucoup de fils, encore que ça aussi, ce soit relatif). Alors j’ai voulu écrire une histoire qu’ils auraient du plaisir à lire. Tout commence par l’envie de raconter une histoire, puis par quelques idées un peu originales sans lesquelles ce n’est pas la peine de raconter une histoire. Continuer la lecture de Comment j’ai lancé mon roman jeunesse

Participez à la publication d’Eno, la chasse aux rastacs

flickr cc DubyDub2009Fin octobre 2014, je publierai, au format électronique, mon premier roman jeunesse. C’est un projet que je porte depuis longtemps, et auquel je vous convie à participer. Je souhaite en effet faire réaliser la couverture par un illustrateur professionnel, et cela a un coût. En contrepartie de votre participation, je propose, notamment, un tirage papier, en édition limitée, du roman, et quelques autres choses à découvrir. J’ai choisi d’utiliser le site Ulule pour cette collecte. J’y explique, au fil de quelques news, le sens de ma démarche, comment est né le livre… C’est donc là-bas, pour l’instant, que je vous donne rendez-vous pour en savoir plus sur ce projet.

Le pitch, comme on dit, pour vous donner envie :

Eno Bildiger a 11 ans. Il va apprendre auprès de son père son métier. Chasseur de rastacs, comme lui. Une plaie ces rastacs : ils téléportent des objets, des chaussettes, des tournevis, des casseroles. Rien qui fasse plus que leur poids. Le jour où l’on soupçonne les rastacs de pouvoir téléporter, on ne sait où, des personnes, les choses changent. Et la quête commence. Pas si simple dans un monde où toutes les décisions sont prises en tirant à pile ou face.

Les deux premiers chapitres sont lisibles là.